Malaga y yo

1

7 juillet 2012 par lavieandalouse

Avant toute chose, il faut que je vous parle de la ville dans laquelle je vis depuis le 27 mai, MALAGA.

Capitale de la Costa del Sol, Malaga est une ville de 570 000 habitants. Avec une moyenne annuelle de 26°, je peux vous dire qu’il fait bon d’y vivre! Depuis que je suis ici, il n’a jamais fait moins de 22° (Oui, oui je pense à vous qui êtes en France…!). Par contre, (et oui y’a toujours un truc qui va pas) la mer est encore TRES froide. Tu grilles sur la plage, tu veux te rafraichir dans l’eau, tu trempes tes orteils, tu tentes de te baigner, arrivé aux cuisses tu te dis que finalement tu étais très bien à rôtir sur ta serviette! D’après les andalous, Malaga a un « climat tempéré grâce au vent de la mer »….MAIS BIEN SÛR! Visez plutôt les prévisions des 7 prochains jours.

Sinon, Malaga est une belle ville. J’aime beaucoup ses petites rues alambiquées et ses jolies places dans le centre ville, le port de plaisance super hype et sa palmeraie « de las sopresas », ses plages propres au sable fin.

Malaga est aussi une ville riche en histoire. La ville a été fondée par les phéniciens, est ensuite devenue une colonie romaine, puis a été un des principaux ports de l’Al-Andalus (période musulmane de 714 à 1487). A la fin du XVème siècle, la ville est reprise par les Rois Catholiques (pensée émue au cours d’HDE). Entre 1810 et 1812, Malaga est aux mains des français. D’ailleurs, la communauté française est encore importante aujourd’hui, mais rien à voir avec Napoléon (cf paragraphe sur la météo) ! Finalement, Malaga redevient espagnole.

Tout ça pour en arriver aux travaux au bout de ma rue. Depuis 2006, ils y construisent un métro, et bah c’est encore le gros chantier ! En creusant, ils ont trouvé des ruines phéniciennes et romaines, résultats : arrêt des travaux et fouilles approfondies 🙂 , mais aussi retard et endettement 😦

– Baptiste, ceci est pour toi : La BOUFF’

Ici, on mange beaucoup de fritures (poissons, aubergines…), d’où le gras omniprésent sur les meubles  dans la plupart des appartements (BEURK’). Pour l’instant j’ai gouté les boquerones (petits poissons frits avec du citron), les gambas (crevettes) en brochette (mention spéciale pour le petit resto en bas de chez moi) et al pil pil (crevettes cuites dans de l’eau pimentée), pescaitos fritos (autres petits poissons frits), la tortilla, les aubergines en frites avec du miel (Miam’), le gazpacho… Je n’ai pas encore mangé les sardines qu’ils font frire en brochette sur la plage, mais ça ne serait tarder ! Ils servent aussi en tapas des assortiments de jambon de pays et de fromage, pas très diététique mais bueno!

Sinon, amateurs de café noir, n’oubliez pas de demander un café solo, sous peine de vous retrouvez avec un café au lait ! Niveau alcool, les andalous sont friands de tinto de verano, mélange de vin rouge et de limonade (avec glaçon et citron)…. La mixture a l’air étrange ? Je confirme ! Alors on ne s’éloigne pas des valeurs sûres et on kiffe son mojito!

Voilà, la petite guide touristique vous embrasse. Un abrazo.

Publicités

Une réflexion sur “Malaga y yo

  1. catherine dit :

    Super Marine, on a un peu l’impression d’y être !!! mais maintenant j’attends la suite avec impatience. Bisous à toi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :