– « C’était bien ton spectacle? »

Poster un commentaire

3 novembre 2012 par lavieandalouse

En recevant un sms de mon oncle (« Alors ton spectacle est fini? C’était bien ? T’as fait des photos de stars? »), je me suis rendu compte que je n’avais pas encore parlé de ce que je faisais exactement en stage. Ma principale mission de stage était l’organisation d’un Festival du cinéma français. Donc retour sur la semaine du 19 au 26 octobre, semaine du 18ème Festival du Cinéma Français de Malaga, parrainé par Victoria Abril (petite précision pour vous donner envie de lire la suite ahahah).

19 octobre – Victoria Abril

Ouverture du Festival. Je vous passe les détails sur mon état de stress -et de celui de mon responsable, trois fois pire-. Il fallait mettre en place le salon où avait lieu le cocktail pour tous les invités du Festival, à comprendre tous les pijos (bourges) de Malaga et les partenaires. Et puis, au cinéma, il fallait se charger de l’accueil de la presse. Jusque là normal. MAIS, première couille dans le pâté (expression charmante, je sais), les traiteurs qui venaient de Madrid sont tombés en panne et sont donc arrivés en retard. Deuxième source de stress intense, le retard de Victoria Abril au cinéma pour ouvrir le Festival au public! Mais au final, soirée plutôt réussie 🙂 Le lendemain, présentation par Victoria Abril de ces deux derniers films, Minces alors et Louves.

Souvenir d’un voyage épique

Mais l’activité du matin était pour moi, et ma famille, la quête de la bouteille de gaz. Parce que c’est forcément quand c’est le moment de faire cuire de la blanquette de veau (chose qui ne m’arrive jamais) que tu te rends compte que les deux bouteilles de gaz sont vides. Bien sûr ça tombe le week end, et juste la semaine où ta propio n’est pas dans les parages! Donc après avoir marché plus d’1/4 d’heure pour trouver une station essence, retour chez moi pour rechercher la bouteille vide consignée…Puis retour avec la bouteille pleine (enfin ça s’était sans moi, fallait bien retourner travailler).

Puis les séances se sont enchainées, chaque soir à 20h. Le mardi soir, nous avons reçu Daniel Cohen, réalisateur de Comme un chef, qui a d’ailleurs remporté le Prix du Public de cette édition.

23 octobre – Daniel Cohen

Et à côté de ça avaient lieu les séances scolaires du Festival, à 9h45; à l’aube donc !Je crois que l’éducation en France et en Espagne n’est pas la même….les profs ici sont complètement à la one again’. Pétage de cables quand 300 élèves veulent rentrer les premiers dans la salle de cinéma et qu’ils achètent du pop corn à 10h du mat!

Mais plus que tout, ce Festival m’a permis de confirmer une impression que j’avais: les andalous craignent la pluie. Ce qui m’avais mis la puce à l’oreille est l’ambiance qu’a Malaga lorsqu’il pleut: personne dans la rue, ou alors quelques gens pressés en bottes et parapluie. Mais après une conversation avec un prof qui avait réserver pour le Festival, je suis restée sans voix : »La séance de demain tient toujours? – Oui, pourquoi ? – Parce que demain il pleut – ….. Et alors? – Bah il pleuvra et on sera à pied. » Effectivement, argument de poids! Je vous rassure, ils ne sont pas venus! Plus d’une semaine après je reste ahurie!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :